4 conseils pour se défendre des violences conjugales

femme triste poing plié

Les violences conjugales sont encore très présentes dans la société actuelle et cela cause beaucoup de dommage pour les victimes et leur famille. Il est parfois difficile de savoir vers qui se tourner et comment se protéger face à un acte de violence. Si vous ou l’un de vos proches êtes victime d’une violence conjugale, sachez qu’il existe des techniques à appliquer. Mais avant, il faut que soyez en mesure de déterminer si vous êtes réellement face à un cas de violence. Certaines violences sont visibles et d’autres sont insidieuses et difficiles à déterminer. Si votre conjoint vous injure, vous intimide, vous humilie sans cesse, cela veut dire que vous êtes victime de violences verbales et psychologiques.

Réunir les preuves indispensables

Une victime de violences conjugales, vous devez réunir autant de preuves que possible pour obtenir des mesures de protection ou encore faire condamner le conjoint violent. Un dépôt de plainte ou de main courante au commissariat peut servir d’élément de preuve et permettra d’engager une procédure. Pour un cas de violence physique, ou sexuelles, il est conseillé d’établir un certificat médical. Les violences psychologiques et verbales sont difficiles à prouver sauf si vous avez des témoins ou des messages qui prouve la violence.

S’éloigner du conjoint violent

Si vous êtes victime de n’importe quelle forme de violence conjugale et même si votre vie n’est pas en danger, il est recommandé de vous éloigner de votre partenaire brutal. Il s’agit de l’un des conditions qui vous permettra de vous reconstruire et de défendre vos intérêts et éventuellement de vos enfants. Pour cela, vous devez saisir le juge aux affaires familiales afin qu’il vous délivre une ordonnance de protection qui vous permettra de quitter le domicile conjugal légalement. Vous pouvez demander que votre conjoint soit expulsé afin que vous y restiez avec vos enfants de manière provisoire.

Si votre vie ou celle de vos enfants est menacé, vous n’aurez pas d’autres choix que de quitter le domicile familial en mentionnant les circonstances de votre départ pour ne pas être accusé. Si le juge estime que vous êtes exposé, il peut vous délivrer une injonction d’éloignement à l’encontre de votre conjoint.

S’entourer de l’aide nécessaire

Les violences conjugales sont destructrices pour les familles et très souvent la victime est confrontée à un sentiment de honte, de peur, de manque de confiance et parfois de culpabilité. Grâce au dispositif mis en place pour la protection des victimes de violences conjugales, mais notez qu’il est assez long. Il est donc nécessaire d’être entouré par les bonnes personnes pour vous protéger et faire face à cette épreuve. Vous pouvez solliciter l’aide d’un avocat qui vous assistera dans les démarches et la défense de vos droits. Si vous avez des ressources limitées, n’hésitez pas à demander les honoraires de l’avocat en question et si possible demandez une aide juridictionnelle. Il existe également de nombreuses associations capables de vous apporter leur soutien sur le plan psychologique, voire matériel. La victime peut se constituer en partie civile afin d’obtenir un dédommagement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*